jeudi 12 janvier 2012

La meilleure série du monde de tous les temps (à mon humble avis)


Je vous ai déjà parlé de séries (je suis un peu accro), mais jamais encore de la meilleure d'entre elles. Firefly, la meilleure série de tous les temps. Elle est peu connue en France, puisqu'elle n'a été diffusée que sur le cable, je crois, mais elle mérite d'être regardée (et reregardée et rerereregardée encore).

Firefly, c'est un western de l'espace, créé en 2002 par Joss Whedon (Buffy, Angel, Dollhouse, Dr Horrible). Une série de science-fiction, située dans l'espace et dans un futur plus ou moins lointain. La terre a disparu, et des planètes ont été "terraformées" pour accueillir l'humanité. Elles sont plus ou moins colonisées, avec plus ou moins de moyens et de technologies selon les endroits (plus au centre, moins à la périphérie). D'où l'ambiance western, les chevaux, la loi du plus fort...
Les héros sont une bande de contrebandiers qui vivent dans le plus joli vaisseau spatial jamais imaginé (on dirait un petit dragon, il est trop mignon !), menés par Malcolm Reynolds (♥), un ancien sergent dans la guerre d'indépendance qui a eu lieu quelques années auparavant. Guerre que les "indépendants" ont perdu contre "l'alliance", qui cherche à unifier les planètes.

Firefly, c'est un univers super bien construit, avec des personnages ultra attachants et des répliques cultes à entendre en VO ("Sir, you have a problem with your brain being missing", "I'll be in my bunk", "That's something the captain has to do for himself", "That went well"...).

Le seul point négatif, c'est qu'en regardant cette série, vous vous exposez à une intense frustration. Il n'y a qu'une saison de 15 petits épisodes. La série a été annulée avant la fin de la saison, alors que la fox a tout fait pour empêcher son succès (en ne passant pas les épisodes dans l'ordre, par exemple). Les ventes de DVD ont permis d'y ajouter un film, Serenity, qui reprend la trame de la seconde saison, mais en beaucoup plus compact, ce qui lui enlève un peu de charme.

Bref, allez-y, regardez, c'est que du bonheur ! Et si vous n'aimez pas, c'est juste que vous n'avez pas de goûts, c'est tout ! (bon, en fait, je vous pardonne quand même, vous avez droit à un défaut comme ça)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire