mardi 13 décembre 2011

Froid, moi ? Jamais ! (D'13 décembre)

En tout cas, pas avec cet ensemble ! Je vous le montre maintenant, mais c'est un peu de la triche, puisque je l'ai tricoté en... janvier-février 2010. Et pourtant, il y en a des choses à raconter sur ces deux là. Mon premier bonnet, et une très longue écharpe rouge (environ 3,50m, c'est long. Un peu trop, ça traîne par terre quand on fait moins de 3 tours de cou). De mémoire, ils viennent d'un magazine phildar automne hiver 2009, et sont tricotés en Charme, d'Adriafil. Ils m'ont sauvé la vie plusieurs fois, lors des 3 hivers de suite que j'ai eus cette année.

D'abord à Berlin. Un conseil, les amis : n'allez pas visiter Berlin en février. Je n'avais pas encore terminé l'écharpe quand j'y suis allée, et j'ai décidé de la continuer dans l'avion. Je venais alors de recevoir pour noël mon kit d'aiguilles circulaires addi click, et je n'avais pas envie de me faire contrôler et de les laisser à l'aéroport. Mais j'avais très envie de tricoter dans l'avion. Mais pas d'aiguilles en bois. Mais quand même, tout ce temps d'aéroport et de trajet, il fallait bien le rentabiliser... 

J'ai alors découvert quelque chose d'extraordinaire. Un crayon en bois, ça fait 8 mm de diamètre. Comme mes aiguilles. Oui, j'ai tricoté une bonne partie de cette écharpe AVEC DES CRAYONS. Reliés par un câble d'aiguilles circulaires à l'aide de scotch, c'était un peu le système D, mais ça marchait.

Arrivés à Berlin, il faisait juste un froid polaire. Genre, vraiment polaire, j'ai du acheter une paire de collants en laine d'urgence pour rajouter sur mes collants (je portais aussi un pantalon). Je n'avais pas terminé mon écharpe, évidemment, mais sortir sans, c'était impossible. Du coup, j'ai rabattu prématurément les mailles pour aller visiter, et chaque soir, en rentrant chez mon amie, je les dérabattais pour ajouter quelques rangs.
Quelques semaines plus tard, je partais pour 6 mois en Argentine, pour y passer encore un hiver. Le seul avec de la neige depuis 15 ans. Il n'y avait pas de chauffage dans ma chambre, et là encore, ces deux là m'ont sauvé du froid. J'ai dormi plus d'une fois avec mon bonnet, pas très glamour, mais efficace.

Cet hiver, ils reprennent du service, et à l'occasion du défi'13, il y a eu quelques modifications : j'ai modifié l'écharpe la plus longue du monde en snood. Elle était très bien pour protéger du froid, mais pas très pratique pour la vie quotidienne. Une petite couture, et les voilà repartis pour une nouvelle année !


 Allez admirer les autres superstitieuses frileuses par ici !


1 commentaire:

  1. Excellente histoire !!! Des crayons, il fallait y penser ! Et dire que certaines trouvent que le rabattage est une corvée...
    J'aime bien les tricots qui ont plusieurs vies

    RépondreSupprimer