mercredi 2 novembre 2011

Poulet aux prunes


Ce week-end, je suis allée voir Poulet aux Prunes au cinéma. J'aime beaucoup les bandes-dessinées de Marjane Satrapi, et j'avais adoré l'adaptation de Persépolis. Ici, il s'agit d'une adaptation en film, avec des vrais acteurs, et non pas d'un film d'animation.

Le synopsis :
Téhéran, 1958. Depuis que son violon tant aimé a été brisé, Nasser Ali Khan, un des plus célèbres musiciens de son époque, a perdu le goût de vivre. Ne trouvant aucun instrument digne de le remplacer, il décide de se mettre au lit et d'attendre la mort. En espérant qu'elle vienne, il s'enfonce dans de profondes rêveries aussi mélancoliques que joyeuse, qui, tout à la fois, le ramènent à sa jeunesse, le conduisent à parler à Azraël, l'ange de la mort, et nous révèlent l'avenir de ses enfants... Au fur et à mesure que s'assemblent les pièces de ce puzzle, apparaît le secret bouleversant de sa vie : une magnifique histoire d'amour qui a nourri son génie et sa musique...

J'ai beaucoup aimé l'ambiance poétique qui se dégage du film. On retrouve un peu la même ambiance que dans la bande-dessinée, avec un univers graphique très différent, mais très présent, avec un mélange de film et de dessins. Les décors sont des décors de théâtre, un peu kitsch, et on nous raconte clairement une histoire, un conte. Le film m'a rappelé ceux de Jean-Pierre Jeunet, avec une poésie qui évoque celle d'Amélie Poulain

La bande-annonce :



C'est un film lent sans être ennuyeux, grâce aux différentes histoires qui s'imbriquent et se complètent pour rassembler le puzzle de la vie et de la mort de Nasser Ali. En bref, je ne suis pas critique de cinéma, mais j'ai aimé, et je ne peux que vous conseiller d'aller le voir. 

Ce qui a aussi attiré mon attention, ce sont les tricots que portent les personnages. On ne se refait pas...

Le film se passant pour la plus grande partie en hiver, on aperçoit de très nombreux ouvrages en laine, dont je reproduirais bien quelques exemplaires. Les enfants notamment portent des jolies écharpes, et la petite Lili un très beau gilet vert, dont j'aimerais bien retrouver le modèle pour moi. J'ai cherché en vain des images de celui-ci, mais je n'ai que cette vidéo à vous proposer.


Un extrait avec du tricot dedans :


Je me surprend de plus en plus à observer les gens qui portent de la laine, et les images qu'on peut trouver un peu partout, pour essayer de comprendre comment c'est fait, et comment les reproduire. Chaque film que je vais voir est une occasion pour trouver l'inspiration en tricot, même si je ne suis pas encore allée jusqu'à reproduire un accessoire venant d'un film. Et vous, qu'est-ce qui vous inspire ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire