mercredi 14 octobre 2009

Mon premier tricot en 5 étapes

Ça y est, mes mitaines sont terminées, elles ne sont pas à la mesure de mes espérances, mais elles restent mon premier ouvrage, celui qui m'a permis d'apprendre de mes erreurs. En 5 étapes, comment ne pas être un aussi gros boulet que moi:

Mes mains, mon oeuvre
Etape 1 : Apprendre à tricoter
Pour cette étape, il est préférable de trouver une maman, un papa, une grand-mère, un grand-père, une tante, un oncle ou un(e) ami(e) qui sait tricoter. Cette personne vous apprendra les bases pour le tricot : monter les mailles, tricoter une maille à l'endroit, une maille à l'envers, faire une lisière, finir le tricot.
A défaut, il y a plein d'explications sur internet, ici ou ici. Si on retient cette méthode, prévoir 30 minutes pour comprendre chaque schéma et essayer de les reproduire (ça ne fait pas DU TOUT la même chose si on passe le fil dessous alors qu'il devait être dessus).

Etape 2 : Choisir ce qu'on va faire
Il est sans doute conseillé de choisir un modèle, sur internet ou dans un catalogue quelconque, de préférence pour débutant, pour faire un premier tricot. Une écharpe au point mousse, par exemple. Personnellement, j'ai commencé au moins 12 écharpes au point mousse entre 5 et 12 ans, à chaque fois que ma grand-mère essayait de m'apprendre à tricoter. Aucune n'est terminée à ce jour, j'ai donc préféré éviter de recommencer une autre écharpe que je ne porterais jamais pour être plus motivée.
Et puis, quand je commence une activité, je m'y prends toujours un peu en Freestyle. Genre, la première chose que j'ai cousu, c'était un déguisement de fée clochette, ou j'ai vaguement adapté un patron de bustier pour en faire une robe, sans jamais rien mesurer. Croyez-le ou non, ça a marché, du coup je compte sur la chance du débutant pour tout ce que je fais. Bon, pour s'y prendre comme ça, il faut quand même réfléchir un minimum, et éviter les choses trop compliquées (je ne pense pas que le miracle de la robe bustier puisse se reproduire). Pour des mitaines, facile, si on fait un rectangle et qu'on le coud, ça fait un tube. Si on laisse un trou dans la couture pour passer le pouce, ça fait des mitaines (CQFD, enfin c'est ce qu'on croit)! 


Etape 3 : se fournir en laine et en accessoires
Facile, croyez-vous ? Il suffit d'aller dans une boutique qui vend de la laine et on sort la carte bleue, non ? Le problème, quand on n'a pas de modèle et qu'on n'a jamais rien tricoté, on ne sait pas quelle laine choisir (oui, il faut choisir plus que la couleur), ni quelles aiguilles. Dans ce cas, trouver une vendeuse et lui demander, sans avoir trop peur de passer pour une idiote. Si vous voulez faire les mêmes mitaines que moi, je vous épargne cette peine, j'ai utilisé de la laine de la droguerie (je ne me souvient plus du nom, c'est du 100% laine), tricotée en aiguilles n°5 

Etape 4 : Tricoter
En théorie, on doit faire un échantillon de 10x10cm, pour vérifier comment on tricote (lâche ou serré), combien de mailles il faut pour faire 10cm, combien de rangs en hauteur… Ne faites pas comme moi, n'ignorez pas cette étape, ça ne fait pas gagner du temps. Tous les points ne font pas la même largeur non plus, il faut le prendre en compte quand on fait son propre modèle…
Ensuite, il faut monter les mailles, 36 pour mes mitaines, ce qui correspond un peu plus de 2 largeurs de main quand on tricote au point de riz. En vrai, j'ai monté les mailles, tricoté un peu, mesuré, détricoté, remonté, retricoté, avant d'arriver à ces mesures là (si j'avais fait un échantillon, j'aurais peut-être eu juste du premier coup).
Vous pouvez ensuite tricoter pendant toute la journée, et à peu près partout : dans le métro, dans le train, devant la télé… Si vous êtes assez jeune et que vos amis ne sont pas passionnés de tricot, vous écoperez certainement d'un charmant surnom de « mamie » ou assimilé. Il faut aussi apprendre à bien se placer lorsqu'on tricote avec des gens assis à côté, sous peine de se faire réprimander par des personnes fâchées par les coups de coude intempestifs.

Le problème du tricot devant la télé: quand il se passe quelque chose d'intéressant à l'écran, ça donne ça...

Après avoir tricoté une longueur de main au point de riz, j'ai décidé de continuer avec des côtes 2x2. Attention, penser à mesurer régulièrement pour éviter d'avoir à tout détricoter une énième fois ! Pareil, les côtes, ça fait une largeur bien inférieure au point de riz. Pour garder la même largeur, j'ai fait des agrandissements une maille sur deux, je ne sais pas si on est censé faire ça, mais je ne suis pas une pro (et ça se voit, je ne sais pas comment éviter la bosse que fait ma mitaine au niveau du poignet, quelqu'un pour m'expliquer?) !
Une fois arrivés à la longueur souhaitée, on peut terminer le tricot, faire une couture « invisible », sur presque toute la longueur du rectangle, en laissant toutefois un trou pour le pouce. Et voilà ! (on peut passer à la deuxième mitaine, en reprenant la même méthode, juste un peu plus rapide puisqu'on évite les erreurs précédentes)

Mate un peu la couture "invisible" Je crois que je n'ai pas bien compris le principe! 


Etape 5 : Porter son ouvrage
Attendre qu'il fasse assez froid pour pouvoir porter ses mitaines. Ce qui peut donner des réactions étranges face à la météo, du genre « oh non, il fait encore super beau et 25°C dehors, en octobre, on ne peut pas avoir un peu de gel, plutôt ? ».
Ça, c'est quand il est réussi. Vu leur tête, je pense que mes mitaines sont condamnées au fond de mon placard, je vais plutôt les détricoter pour récupérer la laine, et essayer de trouver un modèle sur internet pour fabriquer mon accessoire de l'hiver, ma première participation au trico'13, copie à rendre le 13 novembre donc.
A suivre...

5 commentaires:

  1. Mais non pourquoi ? sont très mimines !

    RépondreSupprimer
  2. ça y est, je les vois enfin tes super mitaines, je suis aussi pro que toi en tricot, et j'ai trouvé l'année dernière un site bien fichu avec des explications filmées, tu connais peut être, c'est Wool and the gang.

    RépondreSupprimer
  3. @ sophie: merci, elles sont en période d'essai, je vais voir si j'arrive à les porter. Sinon, je les détricote et je fais autre chose avec!
    @ anaïk: ouais, mais toi tu es meilleure en couture! merci pour le lien, je ne connaissais pas, mais c'est vrai qu'il y a tout en vidéo, je m'en servirais la prochaine fois!

    RépondreSupprimer
  4. SUPERBE !!!
    bravo !
    je compte m'en faire pour cet hiver !
    hihihi ! enfin ! avec tout ce que je veux faire j'espère que je vais avoir assez de temps ! hihihi !

    RépondreSupprimer
  5. bravo pour ton debut c'est vraiment beau continue passe sur mon blog g mis un tutos a droit en haut de la colonne viens voir la tricoteuze84.over-blog.com il sont tout simple.bises

    RépondreSupprimer